artiste plasticienne/
réalisatrice de films d'animation/
installations animées/
live animation performance
 

 NUAGE   de

PENSEES

 

CLOUD  of

THOUGHTS

2 0 2 0

Projet d'installation animée

« Language ! It’s a virus ! » chante l’artiste poétesse américaine Laurie Anderson.TINA, le virus célèbre du langage, continue à coloniser la pensée de nos jours :« There Is No Alternative». Il n’y aurait pas d'alternative à la pensée unique, d'après Margaret Thatcher, la Dame de Fer britannique maîtresse de la mondialisation sauvage et ses disciples.

Les mots privés de leur sens par le virus du newspeak, du novlangue analysé il y a 70 ans par l'écrivain britannique George Orwell nous empêchent de penser librement. Nos oreilles se sont habituées aux discours officiels au langage formaté. Les mots déformés par l'idéologie dominante ont également réussi à anesthésier la perception visuelle: Sommes-nous encore capables de réellement VOIR l’apparence des choses?

Regardons, donc: A moitié cachés, les visages deviennent anonymes et inexpressifs. Les bouches sont invisibles. Pas de bouche, pas de paroles: Les voix sont inaudibles. Les mots sont étouffés sous le voile d'un épais tissu - et le cerveau manque d'oxygène. I can't breathe...

Derrière les masques, l’esprit terrorisé par la peur tourne en rond dans les têtes et fait défiler sans cesse des mots et des paroles entendus des milliers de fois, dans un tourbillon de pensée obsessionnelle.

 

Le masque sanitaire a pris soudainement une importance centrale dans la vie quotidienne des peuples partout sur la Terre. Ce masque qui promet une bulle de sécurité illusoire, en échange d'un enfermement physique et mental comme protection contre un virus invisible.

Cet objet tant convoité prend un sens très large qui interpelle l’observateur attentif.

 

Comment exprimer son ressenti émotionnel sans passer par la voix étouffée sous ce couvercle sanitaire ?

 

Comment rendre visibles les pensées fugitives, les espoirs diffus, les vœux intimes malgré le voile sur le visage ? Ces questions sont le point de départ du projet NUAGE DE PENSEES, lancé en mars 2020.

Ce n'est pas par opportunisme, mais le sujet des masques hygiéniques était dans l'air du temps depuis des années...

carnet de croquis 2008
OMBRES VOLANTES   2008

En 2008, l’ installation animée OMBRES VOLANTES  mettait en scène  des centaines de masques hygiéniques dans une église de pèlerinage pour enfants malades, St. Gilles à Vieille-Eglise-en-Yvelines. Les masques-objets rappelaient la tradition des ex-votos donnés autrefois par les croyants. 

ex-votos de Bavière, Allemagne

Les dessins sur les masques représentent des nuées d’oiseaux qui s’envolent, accompagnés de mots : « QUI »  « PROTEGE »  NOS CORPS » « NOUS » « A VENIR »..., assemblés dans des phrases de questionnements ou de prières, tel un poème aérien transporté par le souffle vital traversant les masques.

Les masques, devenus des objets cinématographiques, flottaient librement dans l’espace de l’église, suspendus

à des ballons gonflés au hélium.

printemps 2020

MASQUES MOUVANTS 

Pour la réalisation de l’installation animée OMBRES VOLANTES j’avais acheté un stock important de masques en papier en 2008. Ces masques sont si fines qu’elles sont inutilisables pour une  véritable protection  contre des  virus.

Néanmoins, elles ont une présence symbolique porteuse de sens...

Le masque s’anime, une pensée se dessine devant nos yeux, transportant des mots, des paroles, des symboles. Soutenue par le regard de la personne présente derrière le masque, une émotion devient visible...

9  MOVING  MASKS

Jusqu’ici, une douzaine de personnes ont renvoyé leurs images de 36 masques dessinés (environ 4 secondes).   La réalisation du projet continuera pendant tout l’été, avec une vingtaine de films ou plus, et sera finie pour le mois de septembre 2020. Une première exposition de l'installation animée aura lieu pendant les Journées du Patrimoine 2020, avec exposition des masques  et projection des films animés.

En mars 2020, au début du confinement

à cause de la crise sanitaire, un appel à participation a été lancé pour trouver des personnes intéressées de participer au projet artistique collectif MASQUES MOUVANTS.

Des étudiants en film d’animation ou des amateurs motivés, entre 13 et 71 ans, de partout en France, ont répondu et une quarantaine de ces masques périmés ont été envoyés à chaque participant.

 
 
 
 
 

36 images pour un film

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

MOVING MASKS for a

CLOUD OF THOUGHTS

Immediately after the decision on march 15, 2020 of the French government to impose a sanitary quarantine on the country because of the COVID19 virus, the lack of hygienic masks preoccupied the media and public opinion. But- in the basement of my home I had stored a large stock of paper masks…

And now, in spring 2020, suddenly there was the moment to continue with my art project of drawing animation on paper masks which I had started in 2008. So I decided to launch the artistic project “CLOUD OF THOUGHTS”- not out of opportunism, but because it has been in the air since years...

Language! It’s a virus!” sings the American poet and artist Laurie Anderson. This spring, there was panic everywhere: Words and language transmitting FEAR turned out as an efficient virus invading the collective mind.

 

How to build a mental resistance in this fear-stricken atmosphere, where repetitive ritual security mantras induced a paralyzing state of helplessness in face of an invisible danger threatening life? The permanent catastrophy storytelling of the media hypnotised the mind and anesthetized critical thinking. There seemed no more place for contradiction, for private hopes or even forbidden thoughts…

The sanitary mask seems to offer protection against the viral attack, pretending to shield from a possibly dangerous neighbour. It covers the mouth and muffles the voice, making us talk to ourselves instead to others. It hides half of the face who becomes anonymous and inexpressive- but it also offers a surface which can transport a visual message. 

In march 2020, I addressed people all over France, art students or amateurs, asking if they wanted to participate in the project MOVING MASKS for a future installation CLOUD OF THOUGHTS.

 

Interestingly, some people refused the idea of drawing on masks, feeling they would commit some kind of sacrilege.

Even expired masks, with no protective sanitary function, had turned into sacred objects. Being a rare good, the mask has become to some extent a kind of religious symbol or even a  taboo…

However, about 15 people were enthusiastic to contribute, their age ranging from 13 to 71 years, some without experience in drawing.

 

Each of them received an envelope containing 40 paper masks ( une quarantaine means “about 40” in French) and some technical instructions how to create a short animated sequence of 3-4 seconds, expressing a personal idea and emotion through drawing in mouvement.

Once the animation drawings finished, everyone took selfie photographs wearing one mask after the other and sent the raw images back to me. Every single image then was reframed and mounted to create the individual animated sequence, underlined with a soundtrack.

Nearly 3 months later, 12 people have sent back their masks, 5 more are expected to finish soon and my personal contribution will be added as well to the collection. This art project has received no financial support.

MOVING MASKS  for

a CLOUD of THOUGHTS

CLOUD OF THOUGHTS will be a vibrating witness of this historic period in spring 2020 when the world stood still. Millions of human beings were deprived of free movement, but creativity and art made it possible to elevate the mind and to feel empowered by creating  beauty, mirroring anger, witnessing strength against  the void…

Since we will probably be living for a while with sanitary masks all over the planet and perhaps more people will be inspired to take part in this artistic adventure!

                                                           

June 30, 2020

à suivre...

Un grand merci à tous les participant/es:

Pascal, Celia et Anselme, Margot, Pauline, Simon, Garance, Maïa, Sophie, Mathilde, Mila, Clément

tous les films individuels sont visibles sur: https://vimeo.com/showcase/7309742

Merci à Sabine de l'école de film d'animation à Cahors pour

son soutien technique et artistique pour la maquette vidéo.

20200720_154728.jpg

mise à jour 21 juillet 2020

La culture

du masque

Depuis hier, tout change. Il n’y a plus de « pandémie », la crise sanitaire est finie.

Malgré cela, le port du masque est devenu obligatoire dans les espaces publics intérieurs car le « virus circule ».

Fini de rigoler, plus de choix libre. Couvrez le visage avec un voile sinon vous risquez de payer cher. Le prix de la liberté : 135 €. Il est temps d’observer de près cet objet intrusif imposé par l'autorité...

 

Protocole de dissection

Le masque chirurgical a 3 couches : découper délicatement le tissu bleu et le tissu blanc extérieurs. Un peu comme on enlève la peau d’un poisson. Observez la finesse du tissu en matière plastique.

Ensuite, il faut enlever l’arête dorsale

qui pince le nez:

N’oubliez pas d’admirer de près le tissu bleu ciel finement troué de bulles en plastique en PP  (PolyPropylène, hydro-phobe/repousse l’eau), qui enferme si délicatement votre peau…

« Le masque chirurgical est constitué de 3 couches, que l’on peut décrire comme un ensemble de fibres de PP non-tissées : 2 couches de PP spunbond (20 g/m²)+ le filtre en PP melt bond (20 g/m²). »

https://kakolina.wixsite.com/mywebsite/post/dur%C3%A9e-de-vie-des-masques-chirurgicaux-dans-la-nature

Rien ne se perd ! Ne jetez pas les couches PP enlevées : Vous pouvez bricoler de charmantes fleurs avec les deux couches de plastique sectionnées en les fixant avec le fil de l’arête.

Vous garderez le masque avec la couche du milieu, en papier plastique.

Il ne reste que d'inscrire sur la surface le prix de l’objet masque customisé !